- 50 % SUR LE PROGRAMME DE CULTURE GÉNÉRALE PENDANT

Jours
Heures
Minutes
Secondes
Rechercher
Generic filters
Rechercher
Generic filters

- 50 % SUR LE PROGRAMME DE CULTURE GÉNÉRALE PENDANT

Jours
Heures
Minutes
Secondes

La psychanalyse selon Freud

La psychanalyse est une nouvelle école psychologique. Son fondateur, Sigmund Freud, a développé une perspective révolutionnaire sur l’esprit humain qui s’est imposée dans la culture occidentale au XXe siècle. Il se présente comme l’auteur du troisième grand attentat contre la mégalomanie du genre humain, après Copernic (qui a démontré que la Terre n’est pas le centre de l’univers) et Darwin (qui a situé l’homme dans la lignée animale).

Le rêve selon Freud

La psychanalyse est une technique d’investigation de l’esprit. Sigmund Freud s’est tout d’abord servi de l’hypnose pour explorer la dimension cachée de la psychologie individuelle. À la fin de la vingtaine, il s’est en effet formé à l’École de la Salpêtrière (à Paris), où le neurologue Jean-Martin Charcot se servait de l’hypnose dans une perspective expérimentale, pour étudier l’hystérie. Le jeune Freud est donc revenu à Vienne avec une nouvelle perspective sur l’esprit ainsi qu’une nouvelle technique d’investigation. Seulement, l’hypnose ne fonctionne pas avec tous les patients. Elle a en outre l’inconvénient de faire souvent naître chez le patient un attachement irrationnel pour l’analyste. C’est pourquoi Freud développe la version aboutie de la psychanalyse en abandonnant l’hypnose. Il la remplace par l’« association libre », qui consiste à laisser le patient exprimer, sans aucun contrôle, les pensées qui lui viennent les unes après les autres. « Pendant votre récit, explique le fondateur de la psychanalyse, diverses idées vont surgir, des idées que vous voudriez bien rejeter parce qu’elles ont passé par le crible de votre critique. […]. Ne cédez pas à cette critique et parlez malgré tout, même quand vous répugnez à le faire ou justement à cause de cela » (La technique psychanalytique). Au début des années 1890, Freud a déjà rassemblé les grandes lignes de sa technique d’investigation de l’esprit : l’observation minutieuse ; l’association libre ; et enfin l’interprétation.

La psychologie de la vie amoureuse selon Freud

Freud défend la valeur scientifique de la psychanalyse

La psychanalyse est également une thérapie. Sigmund Freud développe une méthode pour guérir les troubles psychiques, tout particulièrement les troubles névrotiques (c’est-à-dire des troubles nerveux sans base organique décelable). Sa démarche repose sur la vieille idée du secret pathogène, selon laquelle l’homme se rend malade en se cachant certaines choses à lui-même ou en se mentant à lui-même. Le fondateur de la psychanalyse baptise ce phénomène psychique « refoulement » : « La doctrine du refoulement, écrit-il en 1914, est à présent le pilier fondamental sur lequel repose l’édifice de la psychanalyse » (Contribution à l’histoire du mouvement psychanalytique). La thérapie psychanalytique consiste donc à rendre conscientes des pensées dont l’ignorance est à l’origine des troubles, c’est-à-dire à lever le refoulement. Cette idée ne vient cependant pas de Freud. Ainsi, il emploie le terme « psychanalyse » pour la première fois en 1896 pour désigner la méthode thérapeutique de Josef Breuer, un médecin autrichien qui est son ami proche et avec lequel il travaille (ils écriront un livre sur l’hystérie ensemble). Cette méthode consiste à retrouver des émotions bloquées provoquées par des événements oubliés, et à faire parler le patient afin de lever le blocage émotionnel. La patiente « Anna O. », connue comme le tout premier cas de la psychanalyse, parlera d’une « cure par la parole ». Cette méthode est la principale source d’inspiration de la thérapie psychanalytique, au point que Freud et ses collègues considéreront jusqu’à la Première Guerre mondiale que c’est Josef Breuer qui a inventé la psychanalyse.

L’acte manqué selon Freud

La psychanalyse est une théorie psychologique. En effet, Sigmund Freud forme le terme « psychanalyse » par la jonction de « psycho » (le mot grec qui signifie « l’esprit ») et du mot français « analyse » (issu du grec analuein, qui signifie « défaire une trame »). Le terme désigne donc dans l’absolu l’étude de l’esprit humain en le décomposant en ses éléments constitutifs. Le fondateur de la psychanalyse révélera avoir baptisé ainsi sa méthode par analogie avec le travail du chimiste, qui décompose les substances qui trouve dans la nature. En pratique, la psychanalyse rassemble une série de conceptions psychologiques acquises grâce à l’investigation et au traitement. Les psychanalystes considèrent même que ce nouveau savoir constitue progressivement une nouvelle discipline scientifique. « La psychanalyse, écrit Freud, commença comme une thérapie, toutefois ce n’est pas comme thérapie que je voulais la recommander à votre intérêt, mais en raison de sa teneur en vérité » (Nouvelles conférences). En tant que théorie psychologique, la psychanalyse explique le fonctionnement de l’esprit humain grâce à plusieurs concepts fondamentaux : l’inconscient ; le refoulement ; et le complexe d’Œdipe. Ces concepts sont empreints, dans leur version freudienne, de la dimension primordiale du désir sexuel, c’est pourquoi les critiques de la théorie psychanalytique la disqualifient comme un pansexualisme (une doctrine qui ramène tout acte à une motivation sexuelle). Enfin, Freud se servira de la théorie psychanalytique en dehors de la psychologie, par exemple pour analyser l’histoire de la civilisation, la religion, l’art ou la littérature.

Le malaise dans la civilisation selon Freud

Vous n'avez pas besoin de passer votre vie dans les livres.

Découvrez les 5 secrets des personnes les plus cultivées.

Qui est Romain Treffel ?

Passionné par les idées, je veux vous aider à mieux comprendre votre existence grâce au meilleur de la pensée. C’est dans cet esprit que je travaille à rendre les grands concepts plus accessibles et les grands auteurs plus proches de nous.

Passé par l’ESCP, la Sorbonne, et l’École Normale Supérieure, j’aide également les étudiants à réussir les épreuves littéraires des concours des grandes écoles.

Vous n'avez pas besoin de passer votre vie dans les livres.

Vous n'avez pas besoin
de passer votre vie
dans les livres.

Découvrez les 5 secrets des personnes les plus cultivées.

Nous utilisons des cookies pour gérer ce site web et comprendre comment vous l’utilisez. Consultez notre politique en matière de cookies en cliquant ici.